vendredi 29 octobre 2010

Barrières linguistiques de l’UE

La compréhension internationale se développe sur la communication, qui est facilitée lorsque l’on parle la même langue. Ceux qui ont l’anglais comme langue maternelle ont habituellement l’avantage de pouvoir négocier dans leur première langue, ce qui leur donne un avantage psychologique qui favorise leur succès. Ceux qui n’ont pas l’anglais comme langue maternelle se sentent désavantagés, et ils le sont en fait véritablement.

Nos politiciens doivent-ils continuer à négocier dans une langue dont ils n’ont pas une maîtrise parfaite, ce qu’ils n’osent souvent pas admettre? Les politiciens de l’UE ne peuvent pas toujours compter sur la présence d’interprètes. Comme l’a déclaré un membre suédois du Parlement de l’UE “A cause de nos connaissances linguistiques insuffisantes, nous sommes souvent obligés de dire ce que nous réussissons à dire en anglais, pas ce que nous souhaitons vraiment dire”.

La majeure partie des fonctionnaires de l’UE utilisent chaque jour une langue qui n’est pas leur langue maternelle, avec le risque évident de traductions erronées.
De nombreux participants à des réunions avec des traductions simultanées ont signalé qu’il est très gênant d’écouter une voix au travers d’écouteurs en plus de celle de l’orateur.
Et pour un anglophone, il est très ennuyeux d’écouter et d’essayer de comprendre des gens qui parlent mal l’anglais pendant un long moment.

mercredi 20 octobre 2010

Rég. CE n° 767/2009 - nouvelle réglementation EUROPEENNE pour la commercialisation des aliments destinés aux animaux


Depuis le 13 juillet 2009, est entrée en vigueur la nouvelle réglementation EUROPEENNE pour la commercialisation des aliments destinés aux animaux, attribuant toutes les dispositions (obligatoires et facultatives) en la matière (Rég. CE n° 767/2009). Pour commercialiser un aliment pour animaux dans un état appartenant à la communauté européenne, il faut respecter toutes les dispositions pertinentes à la réglementation susmentionnée. C’est pour cette raison qu’il faut communiquer les dispositions qui doivent être suivies lors de la rédaction des traductions de ces aliments.

IL EST IMPORTANT DE RESPECTER CES DISPOSITIONS, CAR UNE EVENTUELLE NON CONFORMITE POURRAIT ENTRAINER UNE SANCTION ADMINISTRATIVE MAIS EGALEMENT PENALE

Dans la normative, on a fixé des termes, spécifiques pour chaque langue communautaire, qui ne peuvent être modifiés. Ces termes sont reportés dans les tableaux se trouvant dans l’annexe I. S’il faut traduire des phrases contenant ces termes, il faut respecter ces traductions (NB: S’il y a des erreurs, ne pas les corriger directement mais les signaler à la société).

La nouvelle normative est très sévère à propos de ce qui est écrit sur l’étiquette. S’ils ne font pas partie de la normative des aliments diététiques (Rég. CE n° 38/2008), les aliments pour animaux ne peuvent pas faire référence à des pathologies qu’ils traitent, soignent ou préviennent, à moins qu’elles ne rentrent dans les fonctions normales de l’organisme (Par exemple, niveaux adaptés de calcium et phosphore dans les aliments pour chiots). Pour cela, la traduction doit correspondre le plus et être la plus littérale possible par rapport à l’original. Ce n’est pas un hasard si par exemple la phrase “contribuent à améliorer la composition de la microflore intestinale” est écrite de cette façon “améliore la composition de la microflore intestinale”. Ceci vaut également pour les traductions liées aux ingrédients.

Version italienne : http://wwwtraduttoretecnico.blogspot.com/2010/10/traduzioni-nel-settore-cibi-per-animali.html

lundi 11 octobre 2010

Le travail du traducteur littéraire

10ème édition du cours de spécialisation en traduction littéraire

Siège des leçons: via Vitruvio 41
Auprès de l’Institut Gonzaga - 20124 MILAN (ITALIE)

Le travail du traducteur littéraire

(En langue anglaise, française, allemande et espagnole)

TRAVAILLER DANS L’EDITION.

LE CONSULTANT LITTERAIRE ET LE REDACTEUR DANS LES MAISONS D’EDITION

La 10ème édition du cours de spécialisation "Le travail du traducteur littéraire" s’adresse aux aspirants traducteurs éditoriaux/littéraires. Les 4 premiers cours (début le 23 novembre 2010) sont destinés à tous les inscrits et auront un caractère propédeutique pour les laboratoires linguistiques qui suivront dans les 4 langues (anglais, français, allemand, espagnol) et qui commenceront le 10 janvier 2011.

PROGRAMME 1er cours: Le travail du traducteur littéraire * analyse du marché de l’édition. Qu’est-ce qu’une maison d’édition ? Rôles, fonctions et organisation interne: le rôle spécifique du traducteur *les contrats et les normes législatives qui règlent les rapports entre éditeurs et traducteurs 2ème cours: Théorie de la traduction * les principales théories contemporaines *le problème de la signification *la traduction comme interprétation *la traduction comme re-création (copy-writing) *la position du traducteur 3ème cours: Les "outils" du métier de traducteur *les ressources du traducteur: dictionnaires, répertoires, Internet *les phases et les techniques de travail *problèmes et erreurs habituels *les standards internationaux 4ème cours: Le travail rédactionnel *l’editing d’une traduction

Les 4 premiers modules (mardi et mercredi, de 18h00 à 20h00) se termineront mercredi 15 décembre et seront suivis par tous les participants.

A partir du lundi 10 janvier 2011 commenceront les laboratoires spécifiques de chaque langue (anglais, français, allemand, espagnol) qui auront une échéance hebdomadaire (de 18h00 à 20h00) pour un total de 14 heures chacun.

Le nombre de participants par laboratoire est de 15 personnes au maximum: Allemand (le lundi): 10 janvier-17 janvier-24 janvier-31 janvier-7 février-14 février-21 février Espagnol (le mardi): 11 janvier-18 janvier-25 janvier-1 février-8 février-15 février-22 février Français (le mercredi): 12 janvier-19 janvier-26 janvier-2 février-9 février-16 février-22 février Anglais (le jeudi): 13 janvier-20 janvier-27 janvier-3 février-10 février-17 février-24 février. Le cours se terminera pour tous les participants le 28 février 2011. Un diplôme de fréquence sera délivré à la fin du cours.